A propos

Qu’est ce que le centre Paramita ?

Le centre Paramita de bouddhisme tibétain est un organisme de bienfaisance enregistré, dont la philosophie est entièrement basée sur le chemin Mahayana, tel qu’enseigné il y a plus de deux mille cinq cents ans par le Bouddha Shakyamouni.

L’enseignement bouddhiste a un objectif: le bonheur. Pour y parvenir il existe deux méthodes: la compassion ( non-violence ) et la sagesse ( compréhension juste ).

La vision du centre correspond à celle de son fondateur et maître spirituel: Lama Lobsang Samten. Elle consiste principalement à apporter les enseignements de Bouddha en tout lieu où il y a une demande.

 

Lama Lobsang Samten:

Il est né au Tibet, près de Lhassa, en 1965. En 1980, il débute ses études où il est ordonné moine. En 1985, il quitte le Tibet et poursuit ses études à l université de Philosophie et de Psychologie bouddhiste durant près de 18 ans au monastère de Ganden Jangtsé à Mundgod, dans la province du Karnataka située dans le sud de l’Inde. Deux autres monastères guéloukpas, Séra et Drépoung sont aussi établis dans cette région. A l’origine, ces trois monastères étaient au Tibet. Le fondateur du monastère de Ganden Jangtsé est Lama Tsongkhapa, né en 1357.

En 1997, Lama Samten reçoit une invitation pour visiter le Québec et accepte de s’y installer en 1998.

Il obtient le titre de guéshé ou docteur en philosophie bouddhiste tibétaine en 2009. L’objectif de Lama Samten est de partager les enseignements de la philosophie bouddhiste tibétaine avec ceux qui le désirent et ainsi favoriser la compréhension du bouddhisme au delà des frontières culturelles et religieuses.

Lama Samten cite souvent le Dalaï Lama:

Quelles que soient les origines religieuses, un intérêt pour le bouddhisme peut être très utile car celui-ci porte un regard essentiel sur les problèmes fondamentaux de l’existence. Le bouddhisme a pour base la non-violence et la compassion universelle. Il recherche la paix mondiale par le moyen d’une responsabilisation globale favorisant la gentillesse, la sympathie et l’harmonie entre tous les êtres, ce qui pourra permettre de protéger l’équilibre fragile de notre planète dans l’espérance d’une vie meilleure: c’est une question de survie.

 

Cette approche permet l’ouverture, le rapprochement et le dialogue au-delà des différences.

les études universitaires en philosophie bouddhiste tibétaine s’étendent sur une très longue période. Elles se subdivisent en de nombreuses branches, portant sur une grande quantité de sujets, tous extrêmement spécialisés.

Le Bouddha a lui-même enseigné pendand cinquante ans.

Ses enseignements sont rassemblés dans une collection appelée Kangyour  qui sont les canons bouddhistes comprenant les quatre-vingt-quatre mille enseignements du Bouddha Shakyamouni.

Ce qui a inspiré Lama Samten à choisir le chemin monastique, c’est l’héritage des grandes réalisations spirituelles laissé par de nombreux saints tout au long de l’histoire du Tibet. Ces hommes et ces femmes ont en effet réalisés de grandes oeuvres, avec comme motivation une compassion illimitée envers tous les êtres vivants.

Ce sentiment de compassion universelle pour chaque créature était très présent dans le coeur de Lama Samten depuis son plus jeune âge. La grande compassion est caractéristique du Mahayana ou grand véhicule, du bouddhisme tibétain.